Améliorer la gestion de l'assurance maladie

14.12.2017

De nombreux pays à faible revenu et à revenu intermédiaire s'efforcent de mettre en place des régimes d'assurance maladie - tant publics que communautaires - pour protéger leurs populations en cas de maladie. Afin de professionnaliser durablement ces dispositifs, l'Institut tropical et de santé publique suisse (Swiss TPH) a créé un système d'information de gestion d’assurance (IMIS). IMIS a d'abord été développé, en anglais, avec des partenaires nationaux en Tanzanie dans le cadre du Projet de promotion de la santé et de renforcement des systèmes (HPSS) financé par la Direction du développement et de la coopération suisse (DDC). IMIS existe maintenant dans d’autres langues et est en cours de déploiement dans différents pays, y compris en République Démocratique du Congo.

Partage d'expériences entre le Sud-Kivu et la Tanzanie sur la gestion de l'assurance maladie (12-14 décembre 2017, Morogoro, Tanzanie).

Pour partager leurs expériences et apprendre de leurs homologues tanzaniens, neuf visiteurs congolais se rendent à Morogoro, en Tanzanie, grâce au soutien du Programme d'Appui au Système de Santé (PASS) financé par la DDC au Sud-Kivu. Alors qu'IMIS en Tanzanie gère aujourd'hui 1,47 million de personnes, la base de données du Sud-Kivu compte environ 15 000 assurés. "La priorité que nous avons actuellement est qu'IMIS soit fonctionnel; il y a beaucoup de défis à relever notamment le suivi des adhésions, le remboursement des soins, la fraude, la gestion des membres, la collaboration entre les formations sanitaires et les mutuelles de santé ainsi qu'avec les régulateurs en partageant l'information à tous les niveaux", commente Bienfait Aganze, l'administrateur IMIS de REMUSACO au Sud Kivu. "J'espère qu'IMIS nous aidera à améliorer ces aspects pour une meilleure gestion des mutuelles de santé au Sud-Kivu."

Parmi les visiteurs de la République Démocratique du Congo figurent des représentants du Réseau des mutuelles de santé communautaires de l'Archidiocèse de Bukavu (REMUSACO), d'une mutuelle indépendante non confessionnelle, ainsi que des autorités sanitaires et des autorités du secteur de la prévoyance sociale du Sud-Kivu. Ils sont accueillis par des collègues tanzaniens du Projet HPSS et des partenaires gouvernementaux dans la région de Morogoro. Les deux projets - HPSS et PASS - sont financés par la DDC et mis en œuvre par le Swiss TPH.

Technologie pour professionnaliser la gestion de l'assurance

IMIS vise à améliorer la gestion de l'assurance grâce à des procédures plus efficaces, une meilleure qualité des données, une plus grande transparence en ce qui concerne les transactions financières (y compris la collecte des cotisations et les remboursements) et un contrôle accru de la fraude. Compte tenu de l'expérience positive en Tanzanie et dans d'autres pays, IMIS est actuellement en cours d'extension en tant que version open source dans le cadre de l'initiative openIMIS, soutenue par la DDC et le Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) et coordonnée par l'Agence allemande de coopération internationale (GIZ). Cela fait partie intégrante de la contribution de la Suisse et l'Allemagne à l'initiative Providing for Health (P4H).

Vers une couverture sanitaire universelle

La majorité des personnes vivant dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire n'ont toujours pas d'assurance maladie. En cas de maladie, elles sont souvent confrontées à des coûts de santé élevés pouvant entraîner un appauvrissement. Dans de nombreux pays, des régimes d'assurance maladie publics et communautaires sont en cours d'établissement pour protéger la population contre de tels paiements catastrophiques. L'assurance maladie est considérée comme un élément clé pour progresser vers une couverture sanitaire universelle.